Voyage : plus lent mais plus beau

« La vie ne se vit pas en vitesse. » Ce proverbe syrien convient bien à certaines personnes qui préfèrent vivre la vie dans ses moindres détails, loin de la vitesse du XXIe siècle.

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Les routes de campagne sont souvent les plus belles. 

Photo : Pixabay

Les automobilistes, surtout pendant la saison touristique, préfèrent parfois ne pas suivre leur GPS. Ils privilégient un itinéraire agréable à regarder, plutôt que la route la plus rapide.

Elise en fait partie. L’étudiante en sociologie préfère prendre son temps, quitte à être moins performante. Elle explique : «  Je pense qu’il y a une exagération. J’aime vivre la vie dans les moindres détails et j’aime profiter de chaque instant. »

Elle évite toujours l’autoroute car, selon elle, « c’est ennuyeux et pas amusant. » A la place, elle suit les routes qui passent par les petits  villages, toujours plus longues « mais plus plaisantes et plus belles », comme elle dit.

Pour Elise et tout ceux qui privilégient la qualité à la rapidité, les chercheurs de Yahoo Labs ont mis au point un moyen de trouver l’itinéraire le plus « beau ». Leur nouvel algorithme de cartographie détermine les plus beaux endroits d’une zone donnée et trace pour le voyageur le parcours le plus agréable jusqu’à la destination.

Cette photo fait partie de la recherche de Yahoo Labs.

Capture d’écran : MIT Technlogy Review

Un nouvel algorithme venu de Barcelone 

Dans une interview accordée au HuffPost, Daniele Quercia, de Yahoo Labs à Barcelone, explique sa démarche. Avec une équipe, il a travaillé sur une méthode permettant de jauger les plus beaux sites d’un environnement urbain. À Londres, les chercheurs ont rassemblé des images de la ville publiées par Google Street View et Geograph. Ils ont pris ces photos et, à l’aide d’un site Web de crowdsourcing appelé Urbangems, ont demandé aux visiteurs quels endroits ils pensaient être les plus « beaux », « calmes » ou « heureux ».

Une fois ces opinions prises en compte dans l’algorithme, un échantillon de 30 personnes a testé ce nouveau GPS. Surprise : les itinéraires les plus agréables ne sont en réalité que 12% plus longs que les itinéraires les plus courts. Cela signifie que faire une promenade plus pittoresque n’ajoutera pas nécessairement beaucoup de temps à votre voyage.

Outre le crowdsourcing, les chercheurs ont examiné 3,7 millions de photos Flickr d’endroits autour de Londres pour évaluer la beauté de certaines zones. À en juger par les réactions des 30 participants, les chercheurs ont supposé que les balises géographiques de Flickr et autres sites similaires pourraient éventuellement éliminer la nécessité du processus fastidieux de crowdsourcing.

Outre-Atlantique

Les chercheurs ont également essayé de développer de beaux itinéraires aux Etats-Unis. L’équipe a agrégé les métadonnées de 1,3 millions de photos Flickr autour de Boston. En mesurant des facteurs tels que la popularité des sites et leurs goûts, ils ont pu obtenir une carte assez précise des plus beaux sites de la ville, en fonction du nombre de personnes ayant pris des photos à ces endroits.

Ensuite, 54 personnes à Boston ont été recrutées pour tester cette nouvelle méthode de données. Le constat est sans appel : tous ont considéré que l’algorithme avait effectivement trouvé un bel itinéraire, pouvant être utilisé comme alternative à l’itinéraire le plus court.

Les chercheurs espèrent appliquer le modèle Flickr à encore plus de villes. Sur la plateforme Ted, le chercheur Daniele Quercia donne plus de détails.

La solution trouvée par les chercheurs présente toutefois des problèmes. Comment évaluer la beauté d’un itinéraire alors que chacun a des goûts et des préférences différents ? La beauté, subjective, est difficilement consensuelle. L’algorithme ne peut pas prendre en compte ces différences.

Ayham Khalaf 

Note-moi si tu peux !

[yasr_visitor_votes]

Partager

[partageRS]

Dans la même rubrique

Zéro carbone, en vélo Simone !

Explorer d’autres thématiques

Sport

Vie intime

Alimentation

Réseaux sociaux

Travail

Qui sommes-nous?